Comment éviter des retards et des coûts de démarrage élevés

Comment garder un site de production en bon état pendant une longue période d’inactivité

Durant la crise actuelle du coronavirus, les machines sont plus souvent à l’arrêt et pour de plus longues périodes. Les machines ainsi que leurs pièces subissent dès lors des dommages. L’humidité et la poussière peuvent être à l’origine de corrosion ou de grippage lors du démarrage. Les éléments mécaniques peuvent s’user en l’absence de film de lubrification protecteur lors de la mise en marche. Un nettoyage approfondi et des mesures soigneuses de protection permettent de prévenir l’usure.

Lorsqu’elles ne sont pas utilisées, les chaînes peuvent subir des dommages dus à l’environnement. Les axes peuvent alors se bloquer dans les douilles. En outre, s’ils restent immobiles trop longtemps, les rouleaux des chaînes, tout comme les galets, peuvent également dépasser peu à peu du film de lubrifiant. La machine peut alors subir des dommages lors du démarrage.

Lorsqu’ils ne sont pas utilisés et que la lubrification est insuffisante, les galets peuvent se corroder sous l’action de l’humidité qui y pénètre, avec toutes les conséquences qui en résultent lors de la mise en marche. Dans les entreprises du secteur agroalimentaire, où les machines sont nettoyées tous les jours, de l’eau peut demeurer dans les galets. Lors du démarrage, l’émulsion de la graisse de ces derniers est alors évacuée rapidement.

L’humidité peut pénétrer dans les systèmes hydrauliques en raison des différences de température et, ainsi, provoquer la formation de rouille et le blocage des pièces. Réparer et/ou remplacer ces pièces est une opération longue et coûteuse.

Les systèmes pneumatiques sont généralement sensibles à la condensation. De l’humidité se forme ainsi dans les conduites et provoque la corrosion des pièces pneumatiques, lesquelles se bloquent alors ou sont sujettes au broutage.

Ce risque est encore plus élevé durant les longues périodes d’inactivité. En outre, les particules de rouille peuvent être à l’origine d’une contamination en aval dans le système, une situation inacceptable pour les entreprises agroalimentaires ou pharmaceutiques. Remplacer des pièces pneumatiques est une opération très longue, qui entraîne des retards indésirables dans la production.

De la rouille peut se former sur les trains d’engrenages lubrifiés à l’huile qui sont restés à l’arrêt pendant une longue période et finalement provoquer de la corrosion par piqûres. L’usure augmente alors de manière considérable, tandis que la durée de vie raccourcit. La rouille et la corrosion sont le plus grand danger, même pour les engrenages ouverts et les surfaces de glissement plus petites, en cas d’arrêt prolongé.

Outre les pièces mécaniques mobiles, l’extérieur de votre machine doit aussi être protégé.

L’arrêt de la machine possède néanmoins des avantages pour les équipes en charge de la maintenance, car elles disposent enfin de temps pour la maintenance préventive. Elles peuvent ainsi démonter les chaînes de la machine afin de les nettoyer, de les lubrifier et de les protéger dans des bains à immersion. Prenez le temps de nettoyer, lubrifier et protéger soigneusement les câbles en acier.

Clean lubricate and preserve steel cable case1

La technologie de lubrification MicPol® unique d’Interflon garantit la formation d’un film de lubrification robuste, qui résiste à l’eau, repousse la poussière et dépose une couche de protection sur les pièces mobiles mais aussi immobiles. Non seulement ce film protège vos machines et leurs différentes pièces contre la corrosion, mais il assure aussi leur première lubrification au démarrage (propriétés de MicPol® de fonctionnement en urgence). De cette façon, vos machines ne se grippent pas, ne sont pas sujettes au broutage et ne sont pas soumises à une usure accélérée.

Veuillez télécharger le livre blanc 'Comment garder un site de production en bon état pendant une longue période d’inactivité? ici ou contactez-nous pour plus d'informations.

Contact
x

Contact